Categories
Feedback
Commentaires fermés
Constance Pittard, une drôle de « paysanne »

Le parisien Oise Matin – mercredi 15 juillet 2015
Leparisien.Fr – mercredi 15 juillet 2015

« Mon producteur me dit souvent que je suis une paysanne », raconte Constance Pittard en rigolant. Révélée il y a quatre ans par l’émission « On n’demande qu’à en rire » de Laurent Ruquier , l’humoriste de Vieux-Moulin est fière de ses racines oisiennes.

« Je ne serai jamais une Parisienne ! J’ai des supers souvenirs de mon enfance, j’habitais au milieu de la forêt, je pouvais voir les changements de saison et faire de belles balades », se souvient la jeune femme. Même si elle a trouvé le succès à Paris , Constance a fait ses armes sur les petites scènes picardes. « C’était une très bonne école, j’avais l’impression que ce qu’on faisait était génial alors que ce n’était sûrement pas terrible ! » Après avoir passé son bac au lycée Pierre D’Ailly à Compiègne, Constance intègre le conservatoire d’art dramatique de Lille en 2003, puis l’École du One-man-show à Paris. Elle se fait connaître avec son premier spectacle « Je suis une Princesse, bordel ! ». Le public découvre alors l’univers déjanté de l’humoriste. Tout s’enchaîne ensuite très vite, l’émission de Laurent Ruquier et une mini-série télé sur Téva. Mais pas d’ascension fulgurante à ses yeux. « Je travaille dur depuis dix ans pour poser des bases solides » explique Constance qui fête ses 30 ans cette année. Surtout, elle n’a pas pris la grosse tête et n’oublie pas son Vieux-Moulin natal. « J’y reviens souvent, dès que je peux pour voir ma famille et souffler un peu. Il n’y a pas de question de notoriété là-bas, je connais les gens de ce village depuis tellement longtemps ». Elle n’oublie pas non plus le public oisien. Le 27 mars dernier, elle est venue fouler les planches du Tigre à Margny-lès-Compiègne. « Ce n’est pas comme à Paris, personne ne te juge. Les gens viennent me voir à la fin du spectacle, ils me disent qu’ils m’ont vu sur une petite scène il y a cinq ans, c’est assez drôle ». Au Théâtre Actuel à Avignon jusqu’au 26 juillet avec son spectacle « Partouze sentimentale », Constance Pittard espère pouvoir revenir au Tigre lors de sa tournée qui débutera en janvier 2016, et faire rire à nouveau son public « local ».

Aurélis Sipos