presse

CONSTANCE, PARTOUZE SENTIMENTALE
CONSTANCE, PARTOUZE SENTIMENTALE

CLIQUEZ ICI : Paris Pêle-Mêle

J’ai une vraie passion pour les one women show. En particulier pour ces jeunes humoristes qui sont en train de déglinguer les soi disants codes de l’humour au féminin. Mes chouchoutes s’appellent Nadia Roz, Bérengère Krief, Caroline Vigneaux. Elles sont trash, romantiques, marient intelligemment des textes fouillés et le comique de geste.
Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas découvert Constance plus tôt, parce que cette nana, c’est PILE tout ce que j’aime ! Avec son spectacle Partouze sentimentale, elle a rejoint illico presto la liste de mes chouchoutes.

constance-show

lire la suite

Un charme fou, des idées folles
Un charme fou, des idées folles

http://www.artistikrezo.com – 21 septembre 2015 – Corinne Fabre

Toute en blondeur et énergie, Constance paraît fort sage de prime abord. Pourtant, cette auteure et comédienne décline une trash attitude gracieuse (puisqu’elle aime les oxymores, ne nous en privons pas nous-mêmes) depuis ses apparitions remarquées dans « On n’demande qu’à en Rire »…

En premier lieu donc, méfiez-vous de ce sourire qui transpire la candeur ! La tête de cette jeune picarde est peuplée de gens complètement barrés et de trucs pour le moins bizarroïdes qui lui font faire et dire des horreurs… avec une grâce qui fait tout passer. Eh oui, Constance, c’est le paradoxe dans toute sa splendeur, y compris dans la conception même de ce troisième spectacle (après “Je suis une princesse bordel !“ et “Les mères de famille se cachent pour mourir“).

lire la suite

Folle sentimentale
Folle sentimentale

Publié le 26 Août 2015 – Auteur : Anna Cuxac

Refouler ses sentiments, c’est s’assurer de finir à l’asile. Alors il faut les vivre à fond. C’est le credo de Constance, qui reprend du service à la Comédie de paris à partir de septembre avec son spectacle survolté Partouze sentimentale. quatre journalistes de Causette l’ont déjà vu et manquent de bras pour applaudir.

Un bonheur ! Cette fille-là – 30 ans, blonde, yeux bleus, un physique télévisuel comme dirait l’autre – , est un bonheur. Elle s’appelle Constance et revendique le droit à « être irrégulière », ce qui n’est pas triste, vous avouerez. Son spectacle Partouze sentimentale, qu’elle joue à Paris puis dans toute la France à partir de février 2016, est un « seule-en-scène » jubilatoire, une ode à la libre expression – effusion ? – des sentiments. « J’ai écrit ce spectacle pour essayer de les comprendre. Tous ces sentiments qu’il y a en nous, je les trouve très contradic- toires, et sauvages. Il faut pouvoir les observer comme on le ferait pour des animaux dans la nature, sans les mettre dans une cage », philosophe-t-elle avec gourmandise.

… La suite dans Causette #59.

lire la suite

PARTOUZE SENTIMENTALE
PARTOUZE SENTIMENTALE

www.citylocalnews.com – mercredi 15 juillet 2015

Constance a le sens du contraste: elle souffle le chaud et le froid dans la canicule climatisée d’Avignon!

LE PITCH

Constance nous invite à partouzer dans son intérieur…mental ! Tour à tour elle nous expose ses diverses conceptions émotionnelles et sentimentales en les revêtant de ses plus beaux et plus vils atours. Se succèdent pêle-mêle culpabilité, patience, attachement maternel, tristesse, amour, adoration religieuse… Pour le bonheur, c’est le rose qu’elle revêt. Rose bonbon. Acidulé quand même ! Constance oblige !

lire la suite

Constance
Constance

Le Dauphiné Libéré – mercredi 15 juillet 2015

Après « Les mères de famille se cachent pour mourir », Constance revient dans le OFF. Si vous avez aimé son spectacle politiquement incorrect et que l’insolence vous fait vibrer, vous adorerez « Partouze sentimentale », un one-woman-show « romantico-trash » déconseillé aux moins de 16 ans, c’est dire! D’ailleurs, elle promet : « Si tu viens, tu te feras violer les oreilles et les yeux mais ne t’inquiète pas je mettrai de la poésie et de l’humour dans mes mots pour que tu n’aies pas mal ». Tenté?

Constance Pittard, une drôle de « paysanne »
Constance Pittard, une drôle de « paysanne »

Le parisien Oise Matin – mercredi 15 juillet 2015
Leparisien.Fr – mercredi 15 juillet 2015

« Mon producteur me dit souvent que je suis une paysanne », raconte Constance Pittard en rigolant. Révélée il y a quatre ans par l’émission « On n’demande qu’à en rire » de Laurent Ruquier , l’humoriste de Vieux-Moulin est fière de ses racines oisiennes.

lire la suite

Constance à Avignon
Constance à Avignon
Théâtre L’Actuel : Constance dans « partouze sentimentale » (****)

Si les sentiments étaient des personnes, comment seraient-elles ? Eh bien, selon Constance, elles habiteraient dans un immeuble, un HLM exactement, chacune d’elle à un étage différent.

lire la suite

Constance très culottée
Constance très culottée

Paris Match du 21 au 27 mai 2015 par Sacha Reins

Le titre de son spectacle,« Partouze sentimentale », annonce la couleur : Constance appartient à cette nouvelle génération de femmes humoristes qui, comme les hommes, osent désormais fouler le terrain d’un humour trash et cul. Et qui nous amène à nous demander si, dans le monde du stand-up, ce ne sont pas les filles qui font preuve de la plus grande originalité.

lire la suite

Constance, Partouze Sentimentale
Constance, Partouze Sentimentale

Plastie & cie – 6 mai 2015

Dans les favoris de Raoul (oui, mon Mac s’appelle Raoul, t’as jamais vu la Boum ?), il y a un onglet Théâtre. A l’intérieur, une liste interminable de spectacles et autres comédiens « à découvrir ABSOLUMENT ». Sauf que, le ABSOLUMENT en question, il est parfois long à la détente (ou alors c’est moi ?). Et il me lui faut parfois des années pour se concrétiser ! C’est ce qui s’est passé avec Constance.
lire la suite

L’importance d’être Constance
L’importance d’être Constance

Carrefour Savoirs – mai 2015

Le chaînon manquant entre Jacqueline Maillan et Nina Hagen, un humour noir et bien crash. Constance, se définit comme « bizarre et décalée ». Pour elle « les mots ne sont pas sales, (mais que) ce sont les esprits qui sont mal tournés ». Deux ans après Les mères de famille se cachent pour mourir, elle revient avec Partouze sentimentale, l’occasion de croiser, sur la scène de la Comédie de Paris, une religieuse pas très catholique, une lectrice nymphomane ou une adepte pathétique de la pensée positive. Entre autres.